« Image choquante » : Abdullah Abdullah et Hamid Karzai rencontrent les Talibans à « Kaboul » !

0

Je n’ai pas été choqué par l’image du premier président afghan après la chute des Talibans en 2001, M. Hamid Karzaï, lors d’une discussion à Kabul, avec une délégation des mêmes Talibans il y a quelques jours!

 

M. Karzaï est connu pour sa corruption personnelle et les Américains l’avaient imposée aux Afghans, qui, eux, réunis en Loya Jirga, préféraient l’ancien roi « Zaher Shah ». Zaher Shah aura été  un chef d’état nominal, à l’instar du défunt roi de Libye renversé par Kadhafi, sauf qu’il aurait peut-être pu unir l’Afghanistan.

Ce qui m’a choqué sur la photo ci-dessus, c’est la présence du vice-président afghan Abdullah Abdullah (deuxième en partant de la droite) à la rencontre avec la délégation du mouvement « Taliban » ! Abdullah Abdullah, un Tadjik-Pachtoun, de par sa famille, avait remporté le premier tour des élections face au président fugitif Ashraf Ghani, mais les Américains ont imposé Ashraf Ghani… par fraude ! Tout leur souci était d’empêcher Abdullah Abdullah d’accéder à la présidence de l’Afghanistan !

J’ai rencontré M. Abdullah Abdullah en 2011 à l’ambassade d’Afghanistan à Paris, où il s’est rendu avec son célèbre commandant des moudjahids, Ahmad Shah Massoud. J’étais accompagné de l’ancien ambassadeur du Pakistan à Londres, Wajid Shamsul Hassan, qui a attiré mon attention sur le fait que le réceptionniste qui avait pris nos manteaux à l’ambassade afghane venait des services secrets..  pakistanais !  « comment le saviez-vous ? » Il m’a répondu: « il avait été un mes agents des renseignement à l’ambassade de Londres »!

Soit dit en passant, la visite de Massoud et Abdullah à Paris était à l’invitation du président (e) du Parlement européen, et non du gouvernement français. Selon des informations privées, le ministre français des Affaires étrangères de l’époque, Hubert Védrine, avait exprimé son mécontentement car il était « contraint de recevoir.. Massoud » !! La raison en est peut-être que les Américains et les Français avaient ouvert des lignes avec les « Talibans » à l’époque, peut-être avec les encouragements des Pakistanais. Et le commandant Massoud est rentré de France sans aucune promesse de soutien, voire sans même une promesse de bourses d’études pour son peuple des « tadjiks » afghans. Et ce malgré le fait que Massoud ait étudié au Lycée Français de Kaboul (tout comme le roi Zaher Shah)! Juste avant sa visite à Paris, son frère « Ahmed Wali » (qui était ambassadeur de son pays à Londres) m’avait demandé des cassettes du français pour Massoud car sa langue française s’était affaiblie avec le temps !

Notre conversation avec Abdullah Abdullah a porté sur la question d’Oussama ben Laden. Abdullah a déclaré : « Les Américains veulent-ils vraiment mettre la main sur Ben Laden ? On en doute ! Nous leur avons demandé deux petits avions de reconnaissance, mais ils ont refusé, et ils ne nous ont apporté aucun soutien !

Bien sûr, Massoud a été tué 3 jours avant l’attentat criminelle du 11 septembre, dans une opération orchestrée par la direction d’« Al-Qaïda » ! Les Américains ont profité de ses « Tadjiks » pour entrer en Afghanistan et faire tomber les « Talibans ». Cependant, malgré cela, ils n’ont pas accepté « Abdullah Abdullah », ami et député de Masoud et qui a les mains propres, comme président du pays. Hamid Karzaï, le corrompu et obéissant, leur convenait peut-être mieux !

J’ai été choqué par l’image d’Abdullah Abdullah, qui veut dire qu’il a accepté de rentrer de « Doha » à « Kaboul » sous « les assurances » des « Talibans », amis d' »Al-Qaida » qui avait assassiné son chef !

Une image « tragique » de l’ami de Massoud, que les Américains ont tout fait pour l’éloigner du pouvoir, alors même qu’il est le plus proche du projet démocratique et laïc de l’Afghanistan !

On ne lui en veut pas, car son refus de négocier avec les talibans équivaudrait à déclarer la guerre entre la nouvelle autorité talibane et la soi-disant « Vallée de Pangshir », c’est-à-dire les « Tadjiks afghans » qui parlent la langue « persane » ! (Après la publication de ces lignes, une vidéo des forces afghanes ne se rendant pas aux talibans est apparue à leur arrivée dans la « Vallée du Panjshir », et il a également été signalé que l’ancien vice-premier ministre du gouvernement afghan est arrivé dans la « Vallée du Panjshir » pour résister aux talibans aux côtés d’Ahmed Masoud, fils d’Ahmed Shah Mashoud.)

Une image « tragique » de l’ami de Massoud, que les Américains ont tout fait pour l’éloigner du pouvoir, alors même qu’il est le plus proche du projet démocratique et laïc de l’Afghanistan !

La personne qui a divulgué la photo de la réunion était Anas Haqqani. Le frère de Sirajuddin Haqqani, le fils de l’un des chefs les plus célèbres du djihad contre les Soviétiques, le mollah Jalal al-Din Haqqani, qui avait accueillie nombre de ceux qu’on appellera plus tard les « Arabes afghans » ! Les Américains avaient mis le « Réseau Haqqani » en tête de liste de leurs ennemis !

Sirajuddin Haqqani est considéré comme le deuxième homme du mouvement Taliban et le leader du puissant réseau qui porte son nom de famille. Quant à « Anas« , il est le frère cadet de Sirajuddin Haqqani, et il a été arrêté par les services de renseignement américains à l’aéroport de Bahreïn. en 2014, puis remis au gouvernement afghan.

Il est possible que la présence de Sirajuddin Haqqani au sein de la direction des Talibans soit le signe d’un certain pragmatisme au sein des Talibans ! Peut-être..

 

(Article publié en Arabe sur le site « Shaffaf » le 18 août 2021)

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Share.
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x