Ethique dans le sport : la Slovénie se bat contre la corruption

0

La célébration du 25ème anniversaire du Comité olympique slovène a été l’opportunité de discuter de questions importantes concernant les développements récents du CIO (Comité International Olyimpique).  La conférence sur « l’éthique dans le sport et le combat contre la corruption », un des points forts de la journée, a soulevé de nombreux sujets tels que la corruption dans le sport, le dopage, la responsabilité du tribunal arbitral du sport et ses challenges tant qu’il n’est toujours pas complètement indépendant du CIO et de l’ACNO (Association des comités nationalités olympiques. 

Le premier ministre slovène, M. Miro Cerar, élevé dans une famille de sportifs, est sensibilité à l’importance de l’éthique, du fair-play et de l’humanisme dans le sport. Il a dénoncé la présence excessive de matérialisme, d’individualisme et de compétitivité dans le sport moderne lorsque parfois les apparences prévalent sur le contenu. Il ne fera aussi aucune exception au fait que les sanctions doivent être justes et proportionnelles. Il y a un besoin clair pour plus de coopération parmi les états et les organisations sportives, dans laquelle nous tous nous impliquer activement, travailler dur et apprendre de nos erreurs.

g00a7997

Président par intérim du CIO, M. Janez Kocijančičtalked, a parlé de la corruption sous toutes ses formes et de la manière dont elle est profondément implanté dans la société et bien cachée. 

ani

Nous avons vu de nombreuses présentations intéressantes de la part d’autorités internationales du sport et des discussions sur les tâches futures et la direction que laquelle tout le monde du sport devrait poursuivre dans son travail quotidien. Il a aussi insisté sur l’importance de la transparence dans le sport, de la mise en place de mécanismes de contrôles, de règles claires et de corps indépendants. Il a rappelé que l’ancien président Havelange de la FIFA ainsi que Ricardo Teixeira, son ancien gendre et président de la fédération brésilienne de football ont pris plus de 41 millions de dollars en pots de vins de la part de l’ISL en rapport avec l’attribution de droits marketings pour la coupe du monde (rapport procureur Suisse).

g00a7933

Andreas Selliass a aussi partagé le rapport sur la gouvernance du sport en date de 2015 avec l’audience. L’enquête a démontré que la majorité des 35 comités olympiques internationales n’avaient pas un fonctionnement qui permettait à leurs adhérents de surveiller et de sanctionner les membres décisionnaires.

andr

Ce faisant, les officiels du sport ne sont pas suffisamment sensibilisés pour agir en accord avec les intérêts de leurs adhérents. Pour de nombreuses raisons, les pires critiques étaient contre la Fédération internationale de tir sportif (ISSF) et ses pratiques de gouvernance.

M. Igor Klancnik a participé à la conférence en parlant d’intégrité et de toutes les formes de corruptions présentes dans la communauté sportive.

Le président danois du comité olympique, M. Niels Nygaard a parlé des relations entre les gouvernements et les comités nationaux olympiques. Comment de bonnes relations et coopérations peuvent amener à des résultats positifs en matière de corruption. 

En conclusion, tout le monde a été d’accord pour dire que le CIO et les fédérations internationales devraient travailler ensemble pour prévenir et empêcher toutes formes de corruption dans le sport. Plus de transparence dans les rapports financiers entre toutes les fédérations internationales, le CIO et le gouvernement est demandé à tous les responsables dans chaque filière du sport. Il leur aussi demandé d’avoir plus de valeurs éthiques.

Share.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

Ethique dans le sport : la Slovénie se bat contre la corruption

by Shaffaf Exclusive time to read: 3 min
0

Notice: Trying to get property of non-object in /home/metranspcm/www/news/wp-content/plugins/jetpack/modules/gravatar-hovercards.php on line 238