Platini-Blatter, un logiciel spécial a fait éclater l’affaire

0

Par La rédaction avec AFP

Et si tout était parti de là ? Un logiciel spécial pour organismes de contrôle financier a été utilisé pour repérer le versement de deux millions de francs suisses (1,8 million d’euros) qui a conduit à la suspension de Joseph Blatter et Michel Platini, a indiqué lundi une source proche de la Fifa. Le logiciel développé en Suisse utilisé par les enquêteurs, capable d’analyser très rapidement des milliers de comptes, «recherche en particulier les comptes aux titulaires multiples», a précisé cette source. Le programme signale les noms de personnes qui figurent sur un compte sans en être le titulaire principal. Une version similaire est également utilisée par l’autorité allemande des marchés financiers (Bafin).

«Il peut analyser très rapidement des milliers de comptes et signaler toute transaction suspecte», a souligné la source qui a souhaité rester anonyme en raison du caractère sensible de l’affaire Blatter-Platini. La chambre de jugement du comité d’éthique de la Fifa a suspendu lundi pour huit ans son président Sepp Blatter et son vice-président Michel Platini de toute activité liée au football en raison d’un paiement controversé de 1,8 million d’euros effectué en 2011. Selon les deux dirigeants, le versement constitue la rémunération d’un travail de conseiller réalisé par le président de l’UEFA auprès de la Fifa entre 1999 et 2002.

Sepp Blatter et Michel Platini avaient expliqué qu’un contrat oral portant sur un million de francs suisses par an avait été conclu, mais que le salaire total n’avait jamais été versé.

Ils devront payer leur place au stadeLe tribunal du comité d’éthique a indiqué dans son jugement que ce versement n’avait «aucune base juridique» et que les deux responsables s’étaient rendus coupables d’«abus de position» de leurs postes au sein de la Fifa. L’ancien procureur américain Michael Garcia avait enquêté sur l’attribution des Mondiaux 2018 en Russie et 2022 au Qatar. Mais le versement de 1,8 million d’euros ne figurait pas dans le rapport de M. Garcia et n’a été repéré que plus tard par le logiciel, a précisé cette source proche de la Fifa.

Le paiement fait l’objet d’une enquête des procureurs suisses, ce qui pourrait retarder la publication du rapport Garcia. La Fifa a indiqué qu’elle ne pouvait pas publier ce dernier dans son intégralité pour des raisons légales. «Il n’a pas encore été décidé si le rapport Garcia serait publié», a ajouté la source. «Il faut faire des vérifications avec les procureurs suisses à Berne, afin de déterminer si sa publication pourrait interférer avec les preuves dans les affaires en cours».

Selon cette source, Michel Platini et Sepp Blatter ont dix jours, à compter de l’annonce de la suspension, pour faire appel. Suspendus de toute activité liée au football dans le monde, les deux hommes ne peuvent plus se rendre au siège des organisations qu’ils dirigeaient il y a encore quelques mois. Ils ne pourront même pas s’asseoir dans la zone VIP des stades de foot pendant l’Euro-2016 en France que Michel Platini a contribué à organiser. Les deux hommes ont uniquement le droit d’assister à des matches de football en payant eux-mêmes leurs billets.

LE MONDE

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Share.
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x