Pierre Pean et le Gabon: Qui est le faussaire?

0

Le dernier article de Pierre PEAN dans Marianne consacré à la « nationalité » du Président du Gabon Ali BONGO a été accueilli avec écoeurement et mépris dans les milieux politiques et diplomatiques français, européens et africains.

FAUSSAIRE

Ses affirmations encore une fois sans preuves ont été considérées à l’Elysée et au Quai d’Orsay comme très dangereuses et provocatrices.  « On a l’impression, dit-on dans cercles du pouvoir en France (et dans les services de renseignements),  que Pierre PEAN sur la fin de sa carrière essaye d’organiser une sorte de guerre civile au Gabon. Pays où il avait commencé ses premiers pas d’écrivain.

Le « reportage » de Pierre PEAN s’attaquant à une mère (celle d’Ali BONGO) a profondément choqué. A tel point que le Président du Gabon Ali BONGO a reçu d’officiels français, de responsables politiques et de responsables africains des centaines de témoignages d’amitié.

On rappellera que Pierre PEAN a été mis en examen et qu’il fait l’objet de plusieurs poursuites.

Par ailleurs, la réaction du gouvernements gabonais pourrait être très forte:  l »écrivain » est toujours soupçonné d’avoir été éconduit au Gabon il y a plusieurs mois pour avoir réclamé des aides financières (voir l’article paru à l’époque dans Médiapart).

Par ailleurs, dans les services de renseignements, on fait valoir que Pierre PEAN avait déjà, il y a des nombreuses années, essayé de dédouner la Libye de l’attentat contre le DC10 d’UTA au dessus du Tchad. Et qu’il avait été reçu et « très bien traité » par l’ancien dictateur libyen M. Kadhafi.

Dans une autre affaire, celle des diamants de BOKASSAPierre PEAN, à l’origine des premières informations, aurait été manipulé par des services spéciaux romains. Du moins, si l’on en croit l’ancien chef ses services de sécurité romain ION PACEPA.

Ce dernier très lié aux services américains (il est aujourd’hui citoyen US) a écrit dans son livre « Red Horizons » que ses services avaient manipulé Pierre PEAN au moment de l’affaire BOKASSA…

Des anciens militaires en poste au Gabon ne comprennent pas « l’acharnement » de Pierre PEAN car, disent-ils, les archives de la Présidence pourraient être catastrophique pour sa « réputation » Des documents écrits, photographiques et sonores lors de ses entretiens avec Omar BONGO, puis Ali BONGO, pourraient lui nuire disent-ils.

Wait and see…

 

BLANCHE

thumb

 

 

Extraits:

ion1

ion2

Share.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

Pierre Pean et le Gabon: Qui est le faussaire?

by Shaffaf time to read: 2 min
0

Notice: Trying to get property of non-object in /home/metranspcm/www/news/wp-content/plugins/jetpack/modules/gravatar-hovercards.php on line 238